Recherches vendéennes n°6 (1999)

RECHERCHES VENDÉENNES n°6 (1999)06
La Vendée, histoire d’un siècle : 1900-2000
Alain GÉRARD & Thierry HECKMANN, Éditorial : 1900-2000. La Vendée, histoire d’un siècle, p. 9-17.
Jean-Claude LORVOIRE, « La Vendée africaine contre les Anglais (5 avril 1900 : mort de Villebois-Mareuil) », p. 19-23.
Christiane ASTOUL-CALENDREAU, « Un témoin des siècles antérieurs (7 juillet 1900 : décès d’Octave de Rochebrune) », p. 25-28.
Pierre MARAMBAUD, « L’histoire érudite et militante de la Révolution en Vendée (18 juillet
1900 : mort de Charles-Louis Chassin) », p. 29-34.
Alain GÉRARD, « Les crédits mutuels (8 juillet 1901 : Armand Lansier fonde le Crédit Agricole en Vendée) », p. 35-38.
Marguerite VRIGNAUD, « Essai paradoxal de l’enseignement libre (7 juillet 1904 : il est interdit aux congrégations d’enseigner) », p. 39-44.
Christophe VITAL, « Le grand peintre du marais vendéen (1905 : Charles Milcendeau achète sa maison du Bois-Durand à Soullans) », p. 45-50.
Pierre-Yannick LEGAL, « Une région de chrétienté face à une offensive anticléricale (1905 : de la loi de séparation des Églises et de l’État aux inventaires) », p. 51-58.
Inès DE BAUDRY D’ASSON, « La Vendée royaliste (14 janvier 1905 : Armand de Baudry
d’Asson expulsé de l’Assemblée nationale) », p. 59-64.
Gaston GODARD & Georges BLANCHARD, « L’exploitation de l’antimoine en Vendée (juillet 1906 : découverte fortuite du filon antimonifère de Rochetrejoux) », p. 65-68.
Raymond WILLIAUME, « Quand l’armée oblige une ville à se moderniser (1907 : Luçon attend son quartier de cavalerie) », p. 69-72.
Jean-Loïc LE QUELLEC, « Ethnographie, tradition(s) et folklore : en Vendée, où en est-on ? (1908 : l’enquête orale d’Edmond Bocquier) », p. 73-78.
Jean-Marc VIAUD, « Les carrières et le développement routier en Vendée (1908 : ouverture d’une carrière à La Meilleraie) », p. 79-84.
Alain GÉRARD, « La Vendée confrontée au départ de ses habitants (1911 : ‘L’émigration, c’est la perte de la foi’) », p. 85-88.
Alain GÉRARD, « La politique et la Vendée (1913 : parution du Tableau politique de la France de l’Ouest d’André Siegfried) », p. 89-96.
Louis ARRIVÉ, « Les exploitations minières en Vendée (1914 : fin de l’exploitation du minerai de fer de la Thermelière) », p. 97-99.
Francis RIBEMONT, « Le chemin de fer en Vendée (27 juillet 1914 : ouverture de la ligne
Fontenay-Cholet) », p. 101-108.
Jim DANDURAND, « De la Vendée à la tranchée des baïonnettes (6 août 1914 : le 137e RI
quitte Fontenay) », p. 109-114.
Jean-François HENRY, « La tragique odyssée des sauveteurs de l’île d’Yeu (1917 : naufrage de l’Ymer, bâtiment norvégien) », p. 115-118.
Thierry HECKMANN, « La vie contemplative en Vendée (1919 : une floraison de monastères) », p. 119-122.
Jacques HUSSENET, « Le cyclisme en Vendée (juillet 1919 : le Tour de France fait étape en Vendée) », p. 123-126.
Claude JAQUEMART, « Clemenceau et les ministres vendéens (janvier 1920 : échec d’un
Vendéen à la présidence de la République) », p. 127-131.
Joël PÉROCHEAU, « Le plus grand désastre de la marine française en temps de paix (12 janvier 1920 : le paquebot Afrique sombre au large de Jard. 565 disparus), p. 133-136.
Jean-Marc VIAUD, « La fée électricité en Vendée (1921 : mise en service de la centrale
thermoélectrique de Faymoreau) », p. 137-141.
Catherine BLANLOEIL, « Paysages et monuments du Poitou (1922 : décès de Jules-César
Robuchon, photographe) », p. 143-146.
Alain GÉRARD, « L’église des mouvements (17 décembre 1922 : l’abbé Charpentier prend la tête du Secrétariat social) », p. 147-150.
Armand FORT, « L’enseignement agricole en Vendée (1924 : fondation de l’école d’agriculture Notre-Dame-de-la-Forêt) », p. 151-154.
Christophe VITAL, « Deux sculpteurs vendéens (1925 : début de la célébrité des frères
Martel) », p. 155-158.
Jean HUGUET, « Les Pajot ou les voiles de la mémoire (22 janvier 1925 : Marquet et Cocteau exposent des Pajot à Paris) », p. 159-164.
Henry DE L’ESPINAY, « L’Action française et la Vendée (juillet 1926 : Léon Daudet rassemble 60.000 personnes aux Alouettes) », p. 165-168.
Catherine BLANLOEIL, « Un graphiste vendéen, 1864-1939 (1927 : Benjamin Rabier dessine la Vache qui rit) », p. 169-172.
Alain GÉRARD, « Les triomphes éphémères de la démocratie chrétienne (1928 : Charles Gallet tombe le poulain du légitimiste Baudry d’Asson) », p. 173-176.
Gaston GODARD, « Le destin tragique de deux pionniers de l’aviation (mai et juin 1928 :
Guilbaud disparaît en mer / l’Arc-en-ciel de Couzinet décolle) », p. 177-180.
Pierre-Yannick LEGAL, « Du paysan à l’agriculteur (1929 : Le Malaise paysan, de Jean Yole) », p. 181-188.
Louis ARRIVÉ, Jean-Paul PAILLAT & Lucien GRILLET, « Prolifération et raréfaction des espèces sauvages (1930 : le ragondin, échappé d’élevages, envahit les zones humides) », p. 189-194.
Emmanuel CATTA, « La Terre qui meurt (31 juillet 1930 : ‘Avez-vous lu Jean Yole ?’, écrit Paul Claudel à René Bazin) », p. 195-198.
Martial CAILLAUD, « L’élevage équin et les sociétés hippiques en Vendée (1931 : première
société hippique rurale de France, fondée à Saint-Gervais) », p. 199-203.
Roger DUCROT, « Astoul et l’école du bocage (1931 : la Vendée d’André Astoul s’expose à
Paris) », p. 205-208.
Michel CHATRY, « Pour que la mémoire demeure (1932 : fondation du Souvenir vendéen, cent ans après le combat de la Pénissière) », p. 209-212.
Clément DELMAS, « Plus fort que son destin : l’action d’un écrivain chrétien (1932 : premier succès de Louis Chaigne) », p. 213-218.
André DESSÈVRES, « Naissance de l’Action Catholique Rurale (22 octobre 1932 : création de la JAC) », p. 219-222.
Louis-Marie BARBARIT, « Premier film français en couleur dans des décors naturels (été 1935 : tournage de La terre qui meurt) », p. 223-226.
Jean-François TESSIER, « Henry Simon (1937 : une grande fresque sur la Vendée à
l’exposition internationale ?) », p. 227-232.
Jacques REVERSEAU, « Les évêques missionnaires vendéens (1938 : Mgr Jarosseau quitte l’Éthiopie) », p. 233-238.
Jean LAGNIAU, « Le Souvenir vendéen (4 septembre 1938 : évocation de Charette à
Fonteclose) », p. 239-244.
Christiane ASTOUL-CALENDREAU, « Survie et disparition d’une revue régionaliste (21 avril 1939 : mort de René Vallette, directeur de la Revue du Bas-Poitou) », p. 245-248.
André BRUNET, « Être patriote et communiste en 1940 (mars 1940 : 300 communistes sont internés sur l’île d’Yeu) », p. 249-254.
Gérard NOCQUET, « Un département refuge (mai 1940 : évacuation des Ardennais en
Vendée) », p. 255-258.
Octave FORT, « Invasion et vie quotidienne (21 juin 1940 : les troupes allemandes pénètrent en Vendée) », p. 259-264.
Marguerite VRIGNAUD, « La fin de la sécularisation dans l’enseignement libre (3 septembre
1940 : abrogation des lois anticongréganistes) », p. 265-268.
Bernard DAVID, « Faut-il assécher la baie de Bourgneuf ? (16 novembre 1940 : l’océan envahit le marais) », p. 269-274.
Gaston GODARD, « Science et fiction (25 janvier 1941 : décès de Marcel Baudoin à Croix-de-Vie) », p. 275-278.
Georges DE GUERRY, « Dans le mouvement de solidarité du temps (1942 : des enfants juifs accueillis à Chavagnes) », p. 279-282.
Jacques REVERSEAU, « Des Français requis à Berlin (1943 : un aumônier clandestin, René Giraudet) », p. 283-286.
Henri-Claude COUSSEAU, « La fusion entre l’art et la vie (1943 : Gaston Chaissac, 1910-1964, s’installe en Vendée) », p. 287-290.
Thierry HECKMANN, « De l’identité à l’emblème (1943 : la Vendée se dote d’un blason) », p. 291-294.
Gérard NOCQUET, « Le Mur de l’Atlantique (mai 1944 : plantation des asperges de Rommel) », p. 295-298.
Pierre MARAMBAUD, « Des Vendéens dans la guerre pour la libération (19 mai 1944 : un soldat et un colonel sur le front italien) », p. 299-303.
Norbert BONNEAU, « Les opérations aéronavales au large des côtes (août 1944 : la guerre se rapproche de la Vendée) », p. 305-310.
Françoise BAUDAT, « La résistance en Vendée (1er septembre 1944 : fin tragique de deux
FFI) », p. 311-314.
Gérard NOCQUET, « La libération de la Vendée (17 septembre 1944 : installation de nouvelles autorités) », p. 315-318.
Jean-Marc VIAUD, « Le musée de la France protestante de l’Ouest, à Monsireigne (1945 : Mme Bage lègue son logis du Bois-Tiffrais) », p. 319-321.
Jacques REVERSEAU, « L’érudition des clercs (1945 : l’abbé Billaud publie La Guerre de
Vendée) », p. 323-326.
Jacques RENARD, « L’industrie de la chaussure (1945 : Philippe Allemand passe de la
cordonnerie familiale à l’entreprise) », p. 327-330.
Pierre MARAMBAUD, « Pour libérer la France (9 mai 1945 : de Lattre de Tassigny signe la
capitulation de l’Allemagne) », p. 331-334.
Gilbert DE GUERRY DE BEAUREGARD, « Le Conseil général passe sous la présidence d’Auguste Durand (28 octobre 1945 : la Vendée se choisit un président pour 25 ans) », p. 335-337.
Jean-François HENRY, « Une tombe devenue un enjeu symbolique (14 novembre 1945 : le
maréchal Pétain est interné à l’île d’Yeu) », p. 339-341.
Pierre-Yannick LEGAL, « Recruter et former les enseignants catholiques en Vendée… (1946 : l’École normale Notre-Dame de la Tourtelière) », p. 343-348.
Pierre-Yannick LEGAL, « Les luttes pour la liberté scolaire (1946-1950 : de l’affaire des
kermesses à la rébellion fiscale) », p. 349-356.
Joseph DE LA BASSETIÈRE, « La mutation de la propriété foncière (13 avril 1946 : la fin
annoncée du métayage) », p. 357-360.
Michel CHAMARD, « La rencontre entre deux géants du siècle (12 mai 1946 : de Gaulle se
recueille sur la tombe de Clemenceau) », p. 361-365.
Marcel GENDROT, « Monfort et les Monfortains au XXe siècle (20 juillet 1947 : canonisation de Louis-Marie Grignion de Montfort) », p. 367-370.
Jean HUGUET, « La fête entre religion et laïcité (26 juin 1949 : Mgr Roncalli, futur pape
Jean XXIII, préside la fête de la mer) », p. 371-376.
Benoît DECRON, « Les casinos des Sables (1950 : la ville des Sables achète le Grand
Casino) », p. 377 -381.
Claude MERCIER, « Le théâtre en Vendée au XXe siècle (1951 : la mixité est tolérée sur
scène) », p. 383-387.
Gaston GODARD, « Une exploitation minière en Vendée (mars 1951 : découverte d’indices
d’uranium près des Herbiers) », p. 389-390.
Albert BONNENFANT, « La formation des prêtres dans la première moitié du siècle (30 avril 1951 : obsèques de Mgr Soullard, supérieur du petit séminaire de Chavagnes) », p. 391-394.
Pierre-Iann RICOULLEAU, « Grande vénerie dans la seconde moitié du XXe siècle (1954 : le Rallye Vendéen à coeur joie) », p. 395-397.
Georges-Pierre HOURANT, La Vendée et l’Algérie (1954 : Messali Hadj aux Sables d’Olonne) », p. 399-402.
Thierry HECKMANN, « La Vendée, pays de mission ? (1956 : vaste enquête diocésaine de
sociologie religieuse) », p. 405-411.
Claude BELLIARD & Louis ARRIVÉ, « Les amendements calcaires (2 octobre 1957 : journée de la recalcification) », p. 413-416.
Gaston GODARD, « Apogée et déclin des houillères de Vendée (28 février 1958 : fermeture de la mine de charbon de Faymoreau) », p. 417-420.
Jacques RENARD, « La transformation d’un paysage (1960 : le remembrement gagne les
bocages) », p. 421-426.
Henri-Claude COUSSEAU, « Un art expressif, coloré, fruste, puissant… (1960 : Eva Lallement, 1916-1991, peint son premier tableau) », p. 427-430.
Michel DES ACCORDS, « La fin du Poitou historique (1960 : la Vendée dans les Pays de la
Loire) », p. 431-433.
Louis-Marie BARBARIT, « La construction navale de plaisance (1962 : André Bénéteau passe du bois au polyester) », p. 435-439.
Jacques RENARD, « Succès et problèmes de l’industrie textile (1963 : Marcel Albert se lance dans la confection) », p. 441-444.
Louis ARRIVÉ, « Il y a 200 millions d’années… (1963 : découverte d’empreintes de pas de
dinosaures au Veillon) », p. 445-448.
Louis ARRIVÉ, Gaston GODARD & Jean-Marc VIAUD, « Les naturalistes vendéens (1964 : le Muséum national hérite des collections de Georges Durand) », p. 449-454.
Guy DENIAU, « Un Vendéen traducteur de Kierkegaard (30 juin 1964 : mort de Paul-Henri Tisseau) », p. 455-457.
Denis RAFFIN & Gil CONSTANTIN, « La coopération laitière (1965 : mise en route de la
beurrerie ultra-moderne de Belleville-sur-Vie) », p. 459-464.
Louis DUBOST, « Les poètes méconnus de la Vendée (1966 : James Sacré publie La femme et le violoncelle) », p. 465-469.
Gaston GODARD, « L’essor de l’industrie agroalimentaire (juillet 1966 : les frères Arrivé se
lancent dans le métier de la volaille) », p. 471-474.
Jean-Marc LARGE, « Le renouveau des études préhistoriques (1967 : fouille de dolmen de
Thiré par l’équipe de Roger Joussaume) », p. 475-484.
Pierre CHATRY, « Un siècle et demi après la pose de la première pierre, sens d’une commémoration (28 avril 1968 : inauguration et bénédiction de la chapelle du Mont des
Alouettes) », p. 485-488.
Jean-Pierre BERTRAND, « Cent cinquante ans de musique populaire (1971 : on sonne à
nouveau de la veuze en Vendée) », p. 489-494.
Jacques OUDIN, « Enjeux et conséquences (1971 : Noirmoutier est reliée au continent par un pont) », p. 495-498.
Jacques DU CHÂTELIER, Les Vendéens, une race d’éleveurs (1972 : création de l’Établissement départemental d’élevage) », p. 499-502.
Jacques JEANNEAU, « La protection de la nature (1972 : création de la réserve naturelle de Saint-Denis-du-Payré) », p. 503-508.
Jacques HUSSENET, « Le tourisme de masse (juillet 1972 : le sacre de Merlin-Plage) », p. 509-516.
Raymond WILLIAUME, « Comblement du port maritime de Luçon (1974 : Luçon se détourne de l’océan) », p. 517-520.
Jacques HUSSENET, « Entre ville et campagne : la réorganisation de l’espace (juin 1976 :
invention du néologisme ‘rurbanisation’) », p. 521-524.
Jacques HUSSENET, « La nouvelle histoire de la Vendée (24 janvier 1977 : la Guerre de Vendée entre à l’Université) », p. 525-529.
Jean GENTY, « Le problème de la peine de mort posé en Vendée (25 mars 1977 : un procès
d’Assises à La Roche-sur-Yon, l’affaire Michel Bodin) », p. 531-534.
Michel CHAMARD, « Le phénomène puyfolais (16 juin 1978 : première représentation de la cinéscénie du Puy du Fou) », p. 535-538.
Michel DES ACCORDS, « Du modèle Tennessee Valley Authority à un parc naturel régional contesté (1979 : création du parc naturel du marais Poitevin) », p. 539-542.
Henri-Claude COUSSEAU, « Le musicien jardinier (1979 : William Christie crée les Arts
Florissants) », p. 543-547.
Claude ROY, « De l’exploitation à la surexploitation des eaux souterraines (juillet 1986 : le trou de la Smagne) », p. 549-552.
Jacques HUSSENET, « La nouvelle image de la Vendée (26 novembre 1989 : le premier Vendée Globe) », p. 553-558.
Louis ARRIVÉ & Jean-Marc VIAUD, « Les tribulations d’une recherche archéologique (1990 : découverte d’un crâne d’éléphant antique à Brétignolles-sur-Mer) », p. 559-560.
Gilles BÉLY, « Les grandes mutations de l’agriculture vendéenne (21 mai 1992 : manifestations contre la réforme de la politique agricole commune) », p. 561-571.
Dominique SOUCHET, « Continuateurs et créateurs (14 mai 1993 : Jean Favier inaugure la nouvelle Chabotterie) », p. 573-577.
Dominique SOUCHET, « Soljénitsyne aux Lucs (25 septembre 1993 : ‘Doroguié Vendéitsky, Chers Vendéens…’) », p. 579-587.
« Septembre 1996 : le pape en Vendée », (photo), p. 588.
Jean-Marcel COURADETTE, « Productivisme et écologie (printemps 1998 : premières cultures de maïs transgénique en Vendée) », p. 589-595.
« Mai 1998 : le filet maillant dérivant en question », p. 596.
Jacques HUSSENET, « Combien de Vendéens ? (1999 : 15e recensement de population depuis 1901) », p. 597-602.
Jacques OUDIN, « Le désenclavement de la Vendée (1999 : achèvement de l’autoroute
Nantes-Niort) », p. 603-606.
Gaspard NORRITO, « Des gens fiers et accueillants (1999 : seize ans durant, un journaliste a rencontré les Vendéens…) », p. 607-612.
« Les auteurs », p. 613-616.
« Index des noms de personnes », p. 617-628.
« Index des noms de lieux », p. 629-636.

Ce contenu a été publié dans Recherches vendéennes (sommaire des revues), avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.