Recherches vendéennes n°18 (2011)

RECHERCHES VENDÉENNES n° 18 (2011) 18

La Fontaine en patois vendéen et autres œuvres d’Eugène Charier

Édition critique par Pierre RÉZEAU

Sous la plume d’Eugène Charier, l’une des plus célèbres fables de La Fontaine, « Le laboureur et ses enfants », se donne à redécouvrir dans le langage savoureux et réjouissant d’un véritable terroir. Mais c’est à haute voix qu’il faut lire les textes qui sont ici présentés, pour
découvrir combien ce patois si longtemps méprisé, abonde en images et en bonheurs d’expression intraduisibles. Tout un art de vivre ressurgit alors, fait de finesse et de malice, de sagesse souriante et de fraternité vécue. L’instituteur vendéen est un poète attachant et un conteur hors pair, qui fait de son auditoire le complice de ses fantaisies. On y prend un plaisir extrême, comme les animaux de ces fables, qui applaudissent « chaquin avec lus patt’s de d’vant ».Rassemblant l’intégralité des textes en patois, parfois inédits du plus fin connaisseur du XXe siècle, Pierre Rézeau nous en propose une édition à la fois savante et accessible, assortie d’une traduction et même d’un CD audio.

Ce contenu a été publié dans Recherches vendéennes (sommaire des revues), avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.