Journée d’étude du 29/04/2017. Une Belle île en terre : Bouin à travers les âges

Journée d’étude organisée par François-Xavier Brochard et Théodore Rousseau

Bouin par Tassin 1636-petit formatLes tempêtes Lohtar (1999) et Xynthia (2010) l’ont montré, tout risque de submersion n’est pas écarté sur le littoral de la baie de Bourgneuf. L’idée, très commune au XXe siècle, selon laquelle la baie allait disparaître en raison de l’envasement naturel et des travaux d’endiguement serait-elle donc à revoir ? Qu’en est-il également d’un autre risque, celui d’un séisme destructeur, comme celui qui a touché Bouin en 1799 ?

Bouin fournit d’ailleurs un bel exemple d’une interaction tantôt féconde, tantôt désastreuse, avec l’océan : « gracieux îlot de maisons blanches » (Jean Yole), le bourg fut jadis une petite citée insulaire, rendue prospère par le commerce du sel dans la Baie et par un ensemble de privilèges considérables. Ces derniers étaient présentés comme la contrepartie nécessaire au peuplement d’une une terre qui passait, au XVIIIe s., pour la plus basse du royaume. L’appartenance de l’île aux singulières Marches communes d’entre Bretagne et Poitou, dotées d’un statut administratif, juridique et coutumier méconnu bien que très original, ajoutait à la marginalité du lieu. Réputée frondeuse, la communauté bouinaise ne faillit pas à sa réputation en 1793 et servit de base de repli à Charette.

Communications :

salle de l’Enclos, rue du Pavillon (route du port des Brochets), à Bouin.

Ouverture par M. Jean-Yves GAGNEUX, maire de Bouin

Le 25 janvier 1799, la Terre tremble à Bouin. Jean-Marc VIAUD (Collaborateur BRGM, coauteur du Guide des curiosités géologiques du littoral vendéen.) La présence de failles tectoniques majeures dans le socle ancien du Massif armoricain explique ces frémissements périodiques sur terre et en mer, et comment les paysages de cette région ont été façonnés au cours des temps géologiques, entre périodes de sédimentation et d’érosion.

Bouin, île de Marches séparantes. François-Xavier BROCHARD (auteur d’une thèse de doctorat en droit consacrée à l’histoire administrative et judiciaire de Bouin sous l’Ancien Régime.) Jusqu’en 1714, l’île de Bouin connut l’original statut des Marches communes d’entre Bretagne et Poitou, qui la soumettait à l’autorité concurrente de deux provinces, de deux seigneurs, de deux justices et de deux coutumes…

L’insurrection de Bouin en mars 1793. Lionel DUMARCET (auteur d’une thèse de doctorat sur l’insurrection du marais vendéen en mars 1793 et d’une biographie atypique de Charette.) Comme toutes les paroisses du marais vendéen, l’île de Bouin s’est insurgée en mars 1793. Un événement à replacer dans le contexte plus général de la guerre de Vendée.

Politiques d’endiguement au XXe siècle : un changement de perspectives ? Johan VINCENT (chercheur associé au CERHIO). Aujourd’hui, en baie de Bourgneuf, les populations littorales se préoccupent de savoir comment résister à la mer et préserver les terres endiguées. Mais fin XIXe-début XXe s., la disparition de la baie passait pour acquise, comme en témoignent les politiques d’alors en matière d’endiguement.

Après-midi : visite commentée du bourgTassin vue isle de Bouin 1634-petit format menée par Théodore Rousseau, F.-X. Brochard, Marie-Thérèse Réau, Anne Billy : diverses rues et maisons notables dont le Pavillon, la mairie, le Grand Logis, le Martinet, les greniers à grain ; l’église, ses retables, ses vitraux.

Ce contenu a été publié dans Journées d'étude, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.